domaine

Il est essentiel de comprendre le fonctionnement des noms de domaine et des agences de registre. Cet article vous aidera à éviter certaines erreurs pour ne pas être confronté à des situations bien souvent délicates.

L’affaire est classique : un webmaster achète pour son client un nom de domaine. Sans arrière pensée, il enregistre le domaine avec ses coordonnées et son mail de contact. C’est lorsque la collaboration entre le webmaster et son client s’arrête que le problème se pose : le client veut conserver son domaine, le transférer vers un nouvel hébergeur, mais s’aperçoit soudain qu’il n’en est pas le propriétaire officiel…

Autre cas de figure : François et Gérard se sont associés et ont créé une société de vente de textile. Gérard, qui se débrouille un peu mieux que François en informatique, a acheté le nom de domaine sur internet, enregistre le domaine à son nom et inscrit son mail de contact. Puis il quitte la société, la laisse dans les mains de François et part vivre aux États-Unis. Quelques années après, François veut rajeunir son site internet, changer d’hébergeur, transférer son nom de domaine mais… découvre que le nom de domaine de la société est au nom de son ancien associé, injoignable…

Ou encore : il s’agit d’une petite mairie de province avec peu de moyens. Pour satisfaire aux exigences de l’ère numérique, le maire décide de faire réaliser un site. La secrétaire du maire, commande le nom de domaine et l’enregistre au nom du maire. Mais les élections se passent et le maire part à la retraite. A l’occasion d’une mise à jour du site et d’un transfert de domaine, on découvre que l’ancien maire a déménagé et n’est plus joignable…

Le problème peut également se poser dans le cadre d’une association dont le domaine est déposé au nom de l’ancienne présidente… ou encore le nouveau gérant d’une société qui croyait avoir acheté la société, le site et… le nom de domaine! mais comme vous l’aurez compris, le domaine est encore rattaché au nom de l’ancien gérant…

Tous ces cas se présentent régulièrement, d’où l’utilité de cet article qui va vous décrire les « bonnes pratiques » liées à l’enregistrement d’un domaine.

S’enregistrer, auprès de qui ?

Lorsque votre hébergeur vous vend un nom de domaine, il est l’intermédiaire entre vous et le registre officiel qui est habilité à vous rendre propriétaire d’un domaine. Par exemple, Phpnet est un bureau d’enregistrement, c’est l’interlocuteur obligatoire entre vous et l’Afnic (association loi 1901, en charge des domaines en .fr, .re , .yt, .tf, .pm et .wf) pour toute demande de dépôt d’un nom de domaine. Autre exemple, Eurid gère les extensions européennes .eu et DnsBelgium gère les extensions belges .be, etc.

S’enregistrer, pour combien de temps ?

Lorsque vous achetez un nom de domaine, vous vous en assurez la propriété pendant un an. Si vous oubliez de le renouveler avant la date d’échéance, votre domaine entrera en rédemption pour une période variable entre 30 et 40 jours. La période de rédemption permet de protéger le nom. Cela veut dire que pendant cette période vous êtes prioritaire pour le rachat de votre propre nom de domaine.

Attention : le passage en rédemption occasionne une interruption de service et la sortie de rédemption est payante et coûteuse (tarif variable suivant l’extension). A l’issue de cette période, le domaine sera à nouveau libre à l’achat pour la première personne qui se présentera. Certaines personnes sans scrupules n’hésiteront pas à racheter votre propre domaine dès qu’il est libre puis vous le proposer à la revente bien au dessus du prix.

A noter, si vous réservez un domaine .fr, .eu, .be pour plusieurs années chez Phpnet, il n’aura plus qu’une validité d’un an si vous le transférez chez un autre registrar. Ceci dû au fait que les agences de registre correspondantes ne réservent pas sur plusieurs années. Si vous réservez un .com, .net, .org ou .info, vous conservez vos années réservées même après un transfert.

Quelles informations donner et afficher

Les informations personnelles que vous donnez à l’achat du nom de domaine seront publiques. Sauf si vous demandez l’anonymat (Anonymous) pour les .fr (actif par défaut chez Phpnet). Les professionnels ne pourront pas masquer leurs informations.
Pour les autres extensions vous pouvez masquer les coordonnées, à l’exception de  l’identité du propriétaire (nom, prénom ou nom d’entreprise).
Le mail de contact est très important. C’est sur celui-ci que seront envoyés les mails de relance à échéance et les demandes d’accord pour transfert ou changement de propriétaire. Évitez de renseigner un mail associé à votre domaine qui serait inaccessible en cas de désactivation.
Si le domaine est lié à une personne morale (entreprise, mairie, association…), indiquez-la comme propriétaire avec sa référence (SIRET par exemple), de préférence à une personne privée. A noter : les noms de domaine de communes sont réservés aux mairies qui devront fournir un justificatif.

Transférer un domaine

Pour transférer un domaine vous devrez dans un premier temps vérifier qu’il soit déverrouillé (par défaut pour les .fr), déposé depuis au moins 60 jours après sa création et moins de 30 jours avant sa date d’expiration (Ex : un domaine créé le 1er juin 2014 et expirant le 1er juin 2015 pourra être transféré entre le 1er août 2014 et le 1er mai 2015).
Vous devrez ensuite demander le transfert depuis votre nouveau registrar. Celui-ci vous demandera un « authcode » fourni par votre ancien registrar.
Un mail sera alors envoyé au propriétaire du domaine pour qu’il donne son accord, un autre à l’administrateur du domaine.
Un seul mail suffira à valider le transfert mais la validation des deux accélérera le traitement.