e-commerce

Aujourd’hui la plupart des entreprises qui vendent un bien ou un service possèdent leur propre site web. L’évolution du comportement du cyberconsommateur a favorisé l’essor du e-commerce. Durant son cycle de vie, un site marchant doit évoluer ainsi que son hébergement web. Un site de vente en ligne est toujours en « mouvement » et requiert régulièrement des changements et mises à jour afin de satisfaire les utilisateurs et de continuer à vendre de nouveaux produits.

Étape 1 : Vous tentez l’expérience de la vente en ligne

Vous lancez votre activité sur Internet, vous ne savez pas encore si votre business va porter ses fruits. Il est donc important d’avoir un outil polyvalent et économique. Dans l’attente que votre boutique se développe, vous n’engagez pas de frais trop importants. Pour cela un CMS (Système de gestion de contenu) est tout indiqué et le plus populaire est sans aucun doute Prestashop.
La base est gratuite et elle permet d’avoir un site web d’une apparence professionnelle avec tous les outils et fonctionnalités nécessaires pour gérer votre ecommerce. Mais sa plus grande force est le nombre incalculable d’extensions. Quelque soit votre activité, tout ce dont vous avez besoin est disponible avec Prestashop.

D’un point de vue hébergement, bien qu’un “mutualisé standard” puisse suffire, un “Premium mutualisé” est recommandé pour les performances et surtout indispensable pour la plupart des solutions de paiement en ligne fournies par les banques. Contrairement aux hébergements mutualisés standards, les offres Premium ont une RAM et un Core CPU garantis et non partagés, un accès en SSH et une sécurité SSL ce qui fait toute la différence pour un site e-commerce.

Si vos produits se vendent bien et que le trafic mensuel est croissant, il sera nécessaire de booster vos bases de données et de stockage pour conserver une navigation fluide et réactive. Dés que le nombre de visiteurs commence à être en hausse, un passage en “Premium Evo”, tout en restant sur une offre mutualisée, est requis pour supporter plus d’internautes en même temps.

Étape 2 : Votre boutique est un succès. Pour vous concentrer sur vos ventes, il vous faut une solution stable et puissante , mais laquelle?

1- Le serveur dédié

Il représente un investissement plus faible et fixe par rapport à la création d’un nouveau site web. C’est donc le choix favorisé par la plupart des sociétés. La conception d’un site sans CMS est relativement coûteuse et nécessite un entretien régulier afin de l’améliorer. Un webmaster pour sa conception devient alors vite nécessaire.

Le passage en serveur dédié va vous offrir 2 avantages :
Plus de performances et de rapidité donc plus de visiteurs sans vous soucier des pics de trafic qui pourraient ralentir votre site.
Plus de stabilité car il n’y a pas d’autres sites que le vôtre sur le serveur. Vous ne partagez pas votre serveur avec d’autres utilisateurs, comme c’est le cas avec un hébergement sur un serveur mutualisé.

Cette étape est souvent appréhendée car l’utilisation d’un serveur dédié est assez complexe. PHPNET a conçu son propre serveur pour remédier à cela : le serveur Premium dédié pour plus de simplicité. Le principe est original : il s’agit d’un serveur dédié qui s’utilise comme un hébergement mutualisé. Il n’est donc pas nécessaire d’être un administrateur ou développeur pour gérer un serveur. Il est donc idéal pour ceux qui n’ont pas de connaissance technique pour l’utiliser. Le Premium dédié est un produit spécifique à Phpnet suite à des demandes de clients e-commerce.

La question qui revient souvent est quand faut-il passer en serveur dédié ?
Est-ce que mon chiffre d’affaires me le permet ? Un CA de quelques centaines d’euros par mois n’est suffisant pour supporter le coût d’un serveur.
Est-ce que mon site est suffisamment rapide ? Plus le temps de réponse est court, plus les visiteurs le consulteront et deviennent ainsi des potentiels acheteurs.

Votre site est trop lent, mais votre chiffre d’affaires ne décolle pas pour passer à un serveur dédié. Que faut-il alors en déduire?
Soit les visiteurs ne concluent aucune vente, ce qui remet en question votre stratégie commerciale, (navigation confuse, étapes de commande trop longues, etc.)
Soit vous avez installé trop de plugins “gadget” sur votre site. Comme nous l’avons dit précédemment, la force de Prestashop est le nombre d’extensions disponible, mais c’est aussi sa faiblesse. En utiliser trop, rendra votre site très lent car, bien évidement, il faut les charger. Les modules de statistiques sont la raison principale de ralentissements et nous le savons tous, un site trop lent à charger fait fuir les visiteurs.

2- La création d’un nouveau site.

Ce coup-ci nous ne parlons pas de CMS, mais d’un site personnalisé, conçu et optimisé pour votre activité. Il répondra à vos besoins et uniquement aux vôtres. Le coût d’un tel site est bien plus onéreux qu’un CMS, mais le délai de chargement sera bien meilleur.
Temps de chargement plus court >> serveur moins sollicité >> possibilité d’accueillir plus de visiteurs.
Plus votre activité croit, plus vous aurez besoin d’apporter des modifications à votre site et plus vous aurez besoin de faire des maintenances. Au bout d’un moment, vous allez avoir besoin de recruter un développeur.

L’étape du serveur dédié et l’étape de la création d’un site “fait maison” sans passer par un CMS, sont deux solutions qui vous permettent d’optimiser le temps de chargement de votre site. Ces deux étapes sont complémentaires dans la recherche de meilleures performances. Elles peuvent bien évidement être interverties. Vous pouvez passer sur un Premium dédié sans avoir crée votre propre site, ou inversement, vous pouvez déjà commencer dans un premier temps à optimiser votre site en le développant soi-même et passer sur un Premium dédié dans un second temps pour encore plus de rapidité.

Étape 3 : Un seul serveur dédié ne suffit plus pour les besoins de votre ecommerce.

Il est alors temps pour vous de multiplier le nombre de serveurs afin de mieux répartir la charge. Une des solutions préconisées peut être par exemple un serveur pour les fichiers php/hmtl/css et un autre serveur pour la base de données.
Pour aller encore plus loin, il est possible de monter des clusters, c’est à dire que les requêtes seront redirigées sur un serveur parmi l’ensemble. Arrivé à ce niveau, vous pouvez très bien démultiplier le nombre de serveurs autant que nécessaire. Dans une telle configuration, vous devez obligatoirement avoir votre propre technicien ou administrateur système.

Étape 4 : Amazon ou autre géant de la vente en ligne sont des petits comparés à vous

Il ne vous reste plus qu’à construire votre centre d’hébergement, votre propre Datacenter afin d’être complètement indépendant 🙂 mais ça c’est une autre histoire…

Illustration des différentes étapes que peut connaître un site marchand au cours de son existence : « de son lancement à son développement, jusqu’à son apothéose ! »

organization_chart