serveurs-dns

Le DNS, qu’est-ce que c’est ? Le DNS ou « Domain Name System » est avant tout un système qui permet de mettre en correspondance un nom lisible et une adresse IP. Il garantit l’unicité du nom et sa traduction en adresse réseau. Par convention, le point est un séparateur de domaine.

Les TLD (Top Level Domain ou domaine de premier niveau)

Les noms de domaine sont enregistrés par des agences officielles (bureaux d’enregistrement) appelées « registrar ». On les classe de manière hiérarchique en les différenciant par leur type de suffixe :

.com ou .biz pour les entreprises

.net pour les structures liées au réseau

.org ou .asso.fr pour les structures associatives

.edu pour les structures éducatives

.gov pour les structures gouvernementales

.int pour les structures internationales

.mobi pour les sites consultables depuis un mobile

On trouve aussi des suffixes par territoire. Par exemple :

.fr ou .tm.fr pour la France, .re pour la Réunion, .yt pour Mayotte, .mq pour la Martinique, .gp pour la guadeloupe, .gf pour la Guyane, .tf pour les terres australes, .nc pour la Nouvelle Calédonie, .pf pour la Polynésie, .wf pour Wallis et Futuna, .pm pour Saint Pierre et Miquelon (voir afnic.fr).

.be pour la Belgique (voir dnsbelgium.be).

.eu pour l’Europe (voir eurid.eu).

.paris pour la ville de Paris (voir bienvenue.paris).

Etc, etc…

Serveurs de nom de suffixes de noms de domaines

Il existe de part le monde 13 serveurs « racine » (root-servers.net) faisant autorité sur les domaines (sous l’autorité de l’ICANN) et qui identifient les serveurs liés à chaque suffixe . Ils redirigent ensuite la requête vers le serveur de nom de domaine concerné. Ceux-ci sont très nombreux de part le monde.

La résolution des noms de domaine en adresse IP est réalisée par un logiciel spécifique (le plus populaire : Bind) hébergé sur un serveur dit alors DNS. Ces serveurs vont généralement par paire : un primaire et un secondaire destiné à prendre le relais du primaire si nécessaire.

Les enregistrements réalisés en cache sur des serveurs DNS ont une durée de vie limitée en fonction d’un temps programmé (variable selon les serveurs). Ceci évite la saturation des réseaux, rend possible les mises à jour mais impose un délai avant la propagation de nouvelles données. C’est pourquoi la modification des paramètres DNS n’est jamais à effet instantané.

Votre ordinateur Windows héberge aussi un cache DNS qui met un certain temps à se mettre à jour. Pour l’effacer vous pouvez redémarrer votre PC. Les modems ADSL hébergent aussi généralement un cache DNS.

Les sous-domaines

On peut découper un domaine en plusieurs sous-domaines avec un « . » pour séparateur. Cela peut permettre de séparer différentes fonctions de votre site. Par exemple : forum.nomdedomaine.suffixe ou blog.nomdedomaine.suffixe

A noter : www.nomdedomaine.suffixe est un sous domaine de nomdedomaine.suffixe alors que les deux pointent généralement sur le même site.

Configurer ses DNS chez PHPNET

Pour paramétrer les fonctions DNS d’un domaine, rendez-vous dans le panel à la rubrique « Noms de domaine ».

En cliquant sur le nom de domaine concerné, vous apercevrez une colonne à droite : « serveur DNS ». Vous pouvez alors renseigner l’adresse des serveurs DNS primaire et secondaire (par défaut ce sont ceux de PHPNET). Vous pouvez aussi passer en zone DNS experte. Attention : la zone DNS standard se mettra à jour automatiquement lors de modification de l’hébergement, des redirections ou des sous-domaines alors que la zone experte nécessitera une mise à jour manuelle.

Pour plus de détails sur le paramétrage des DNS chez PHPNET

Enregistrements avancés

Il existe des enregistrements spécifiques qui permettent de définir des fonctions avancées. Par exemple :

www IN A : (IN pour INternet et A pour Adresse) permet d’établir le lien entre www.mondomaine.suffixe et une adresse IP.

* IN A : permet d’établir le lien entre touslessousdomaines.mondomaine.suffixe et une adresse IP.

@ IN A : permet d’établir le lien entre mondomaine.suffixe et une adresse IP.

nomdedomaine IN CNAME : permet de faire un alias vers une adresse précise (domaine ou sous domaine). Exemple : imap.nomdedomaine.suffixe vers imap.phpnet.org.

nomdedomaine IN MX : permet d’établir le lien entre un domaine et un serveur de mail

IN TXT : permet d’inscrire un champ TXT ou SPF. Un champ TXT permet de s’identifier auprès d’un serveur. Un champ SPF évite l’usurpation d’identité d’adresses mail en limitant l’envoi de mails par smtp depuis des adresses IP définies.

IN SRV : pour une connexion avec certains serveurs messagerie, VOIP… (par exemple Office 365). Il permet de préciser un « enregistrement de service » avec un protocole, un nom de domaine avec différents paramètres (TTL, classe, type, priorité, poids, port, cible). Réservé aux experts !

Les redirections web

Vous pouvez rediriger un site web vers un autre, soit en vous rendant à la rubrique « Noms de domaines » => bouton « redirection Web« , soit à la rubrique « Hébergements mutualisés» ou « Serveurs premium » en fonction de votre offre, et cliquez sur l’icône sous forme d’écrou « Modifier les paramètres » face au domaine renseigné « diriger vers une URL ».

Une redirection « frame » est transparente (on conserve l’url de départ) alors qu’une redirection « directe/301 » réécrit l’url.

Et aussi… les reverses DNS

A l’inverse d’un DNS, un reverse DNS (enregistrement PTR) permet de mettre en correspondance une adresse IP avec un nom lisible. Il est indispensable pour faire fonctionner certains serveurs de messagerie.

Cette fonctionnalité est accessible directement depuis le Panel client pour les serveurs dédiés et VDSs (nom du serveur >>> bouton « gérer vos reverse DNS »). Pour un Premium, elle est accessible sur demande et sous condition de disposer d’une adresse IP fixe.

Se renseigner sur un domaine

Grâce au « Whois » (prononcer hoo-izzzzz !) vous pourrez avoir des informations sur un domaine : registrar, date de création, date d’expiration, propriétaire… A consulter ici : http://www.phpnet.org/cgi-bin/whois.php

Si vous êtes sous Linux, ou Mac OS vous pourrez utiliser votre terminal de commandes afin d’être informé sur l’état d’un domaine (à l’instant où vous lancez la commande) :

– « whois nomdedomaine.suffixe » vous donnera des informations sur le propriétaire du domaine, le registrar et les dns.

– « ping nomdedomaine.suffixe » vous permettra de connaître l’adresse IP de l’hébergement (et confirmera son activité).

– « dig nomdedomaine.suffixe MX » vous informera sur le serveur MX attribué au domaine.

– « dig nomdedomaine.suffixe TXT » vous informera sur les champs TXT associés au domaine.

Si vous êtes sous Windows, vous pourrez utiliser les commandes :

– « nslookup nomdedomaine.suffixe ».

Pour encore plus d’infos sur les DNS et noms de domaines, n’hésitez pas à consulter notre WIKI PHPNET